OPERATION HELICE D'AVION A DIEPPE

19-Aoû-2010 10:35

MISSION ACCOMPLIE VERS 15 H 00
Les premiers indices indiquent qu'il pourrait s'agir d'un avion anglais type Spitfire Mark V.
A
ucune preuve formelle ne vient confirmer cette hypothèse (à lire en bas de page)

Article d'OCEANS n° 270 - Novembre/Décembre 2002

 Cela s'est passé en Normandie à Dieppe !  (Parution dans OCEANS du mois Novembre/Décembre 2002)

 

Détails de l'Opération renflouage hélice d'avion du 2 août 2002

 

HISTORIQUE

C'est en hiver (2001/2002) que 2 plongeurs du G.C.O.B. (Club de Bihorel) aperçoivent pour la première fois l'hélice d'avion qui a été remontée le 2 août dernier.

pn0702Cette trouvaille est confirmée peu de temps après par d'autres plongeurs du P.V.C.A. et du GRIEME (Club de Saint Valéry en Caux) qui réalisaient des images sous-marines à la demande du S.H.O.M.

Pendant l'hiver et le printemps, plusieurs plongées d'identification de l'hélice ont été faites sur l'épave en question située aux alentours de Dieppe.

Le GRIEME a donc effectué de nombreuses immersions sur le site et notre association a procédé à divers contrôles avant de demander aux autorités officielles, l'accord de procéder au renflouage de cette hélice.

Au terme de quelques mois de démarches administratives, le GRIEME a reçu l'accord de la Direction Régionale des Affaires Maritimes de Haute Normandie pour procéder à cette opération. Une fois renflouée, l'hélice sera remise officiellement à l'association JUBILEE de Dieppe pour être intégrée à l'exposition permanente du Mémorial du 19 Août 1942 dont le responsable de l'époque était Monsieur Alain BURIOT.


UNE HÉLICE D'AVION SUR UN BATEAU, CURIEUX !

Il est tout à fait curieux de retrouver une hélice d'avion posée de la sorte sur une épave, qui à priori, n'a rien à voir avec l'objet.  Alors arrive immanquablement la question de l'explication ! Comment ? Pourquoi est-elle là cette hélice ? Que fait elle sur la partie arrière de l'épave ? 

Aujourd'hui, le GRIEME émet plusieurs hypothèses :

 

1 ère hypothèse : L'hélice a été prise par hasard dans les filets d'un bateau de pêche. Ce dernier ne sachant qu'en faire , la rejette sur un endroit connu qui ne gêne pas au chalutage.

2 ème hypothèse : Les travaux d'agrandissement du port de Dieppe ont  générés plusieurs tonnes de gravas qu'il a bien fallut évacuer. Cette hélice était elle tout simplement dans la zone des travaux ? Une grue l'aurait-elle crochée (ce qui pourrait expliquer la forme vrillée des 2 pâles !) puis rejetée en mer sur une épave balisée ?

Actuellement et compte tenu des informations dont nous disposons, nous ne pouvons guère évoquer d'autres hypothèses. Quant à l'origine de l'hélice, il faudra procéder à un examen méticuleux après sa remontée afin de tenter de trouver des inscriptions qui pourraient aiguiller nos recherches.

3 ème hypothèse : L'avion a été abattu lors du second conflit mondial, peut-être pendant l'Opération Jubilee? En s'écrasant en mer, l'appareil est

Sur une épave de la Manche

disloqué et les morceaux se sont éparpillés sous l'eau. Ce qui parait curieux, c'est que l'épave sur laquelle repose cette hélice a coulé en 1945 ! Alors, mystère. Nous disposons de certains témoignages, mais il faut savoir que plus d'une centaine d'avions alliés étaient dans les airs lors de l'Opération Jubilee.    



DESCRIPTION

Il s'agit probablement d'une hélice tripales d'avion bi-moteur (anglais, allemand, américain ?).


L'objet mesure 2,50 m pour un poids de 250 kilos. Posée de façon étrange sur l'épave, cette hélice ne semble avoir aucun rapport avec la "vieille carcasse" qui repose à plus de 20 mètres de fond.

Deux pâles sont tordues, une manquante et le sens de rotation peuvent indiquer que le moteur était en état de marche lors de l'amerrissage forcé. Explosion, incident, D.C.A. , toutes les hypothèses sont envisageables.Détails des commémorations de Jubilee

 

LE RENFLOUAGE

C'est donc après avoir obtenu les autorisations officielles, que le G.C.O.B., le P.V.C.A. et le GRIEME ont contacté différents partenaires pour procéder au renflouage de l'objet en question.

La S.N.S.M. - Station de Sauvetage de Dieppe a été sollicité pour participer à cette opération. Les Autorités Portuaires de Dieppe ont été informées des détails de l'intervention et cet organisme met à disposition des moyens matériels pour faciliter le relevage à quai de l'hélice. Le patron pêcheur tremailleur LIBERTÉ nous assistera également.

Pour des raisons de sécurité, le sémaphore de Dieppe et le C.R.O.S.S. Gris-Nez sont également informé de l'opération.

Enfin, un patron pêcheur assistera les plongeurs pendant l'opération qui a été fixée au vendredi 2 août 2002 (Sous réserves de conditions météo favorables).

Le choix de cette date tient également compte d'un coefficient de marée favorable (38) et s'inscrit dans le cadre plus large des cérémonies du 60 ème anniversaire de l'Opération JUBILEE. En effet, c'est pendant le week-end du 15 au 19 août prochain que de nombreuses manifestations du souvenir se dérouleront à DIEPPE.

 

  2 AOUT 2002/JOUR J - LE RENFLOUAGE

(Crédit photos GRIEME)

 

Rendez-vous à Dieppe, sur le Quai Henri IV - Rotonde Bar la Dunette
Accueil des partenaires
Présentation des intervenants Briefing à bord du bateau de la S.N.S.M.
Détails des opérations
Départ du port de Dieppe vers 12 h 30

NOTRE-DAME DE BONSECOURS, le navire de la S.N.S.M. ouvre la marche
(Crédit photo Lionel CAILLES - LIBERTE DIMANCHE)

 

 

NARCOSE, piloté par François MATHIEU emmène les plongeurs du S.V.P.C.A. et du GRIEME.

le navire fonce plein large en direction du Nord Arrivée sur zone.

S'en suit la mise en sécurité de la zone - René TAMARELLE supervise les opérations, il est en liaison radio avec NARCOSE et la S.N.S.M

Préparation des plongeurs du G.C.O.B.... La tension monte 

Mise en place des bouées, les plongeurs s'équipent Préparation des moyens vidéo et photo.

2 bateaux du SVPCA et GCOB sont au dessus de l'épave

 

 

 

 

 

 

 

Le Contre-Amiral Jacques ZANG (La Combattante)  et Mr Edouard LEVEAU (Maire de DIEPPE) suivent les opérations depuis le bateau de la S.N.S.M.

  

Après quelques dizaines de minutes d'attente....
A l'arrière du bateau de la S.N.S.M., sous les couleurs de DIEPPE et du GRIEME deux tâches blanches... 

2 parachutes maintiennent l'hélice

 

Les 2 parachutes de relevage sont en surface ! 

La remontée de l'hélice est réalisée en moins de 30 m  aux alentours de 14 h 30 . 

L'hélice est maintenant quasiment en surface 

 Le trémailleur LIBERTE va récupérer et arrimer l'hélice A bord, Franck et son équipage se chargent de la manœuvre

  Yvon CHARTIER du GRIEME vient informer les partenaires, les médias qui sont à bord du bateau de la S.N.S.M. 

le G.C.O.B. de retour au Port de Dieppe

 

 Retour à Dieppe vers 15 h 00  

GALATHEE le bateau du G.C.O.B. et les plongeurs du GRIEME sont de retour
Aux commandes, René TAMARELLE qui dirigeait toute la partie des opérations sous-marines

 

helice2

Grutage de l'hélice au port de plaisance Jehan Ango

helice 

 Remise officielle de l'hélice à Mr Alain BURIOT (en rouge)  représentant le Mémorial du 19 Août 42
(Crédit photo lionel CAILLES - LIBERTE DIMANCHE)

 

 

Au matin, 3 août, nous sommes en mesure d'annoncer qu'au premier examen de l'objet, la surprise était au rendez-vous. En effet, 2 cartouches de 303 en cuivre (à bourrelet) non percutées ont été trouvées coincées entre l'hélice et le moyeu. Prisonnières de sa gangue de concrétion, ce type de munition était caractéristique de l'armement des avions anglais tels que le Spitfire, le Hurricane ou le Lancaster. Des inscriptions britanniques ont également été aperçues...



Seront-elles en mesure de confirmer l'origine de l'avion ?

Comment ces cartouches sont arrivées à cet endroit ?

 

Si l'hypothèse du Sptifire est  retenue, on peut alors avance l'idée suivante. L'avion monoplace de type MARK 5 aurait été touché lors d'un combat. En explosant, les bandes de munitions se trouvant dans les deux ailes auraient été éjectées dans tous les sens se retrouvant ainsi dans la partie du moyeu.

Enfin, l'hypothèse avancée par le GRIEME comme quoi cette hélice aurait été remontée puis ré-immergée par un pêcheur semble de plus en plus probable. Dans quelques semaines, l'hélice va livrera peut-être ses derniers secrets, et qui sait, nous pourrons retrouver l'origine exacte de cet avion ainsi que son appartenance (escadrille).

Restera à identifier le nom du pilote... le Mémorial du 19 Août 1942 et le GRIEME. pourront alors lever définitivement le voile sur ce qui est encore aujourd'hui un mystère.

 

REMERCIEMENTS

Direction Régionale des Affaires Maritimes de Rouen S.N.S.M. de Dieppe
Equipage du navire Notre-Dame de Bonsecours
Patron du tremailleur LIBERTÉ
Monsieur le maire de Dieppe - Mr Edouard LEVEAU et son Premier Adjoint - Mr Pierre HAMEL
Le Contre-Amiral (C.R.) Jacques ZANG
Autorités Portuaires du Port de plaisance Jehan Ango de Dieppe
Sémaphore de Dieppe et le C.R.O.S.S. Griz-Nez
Douanes et Gendarmerie maritime de Dieppe
Présidents des clubs de plongée du G.C.O.B. et du S.V.P.C.A.
Président du Comité Local des pêches maritimes de Dieppe
Monsieur le Conservateur du Musée de Dieppe
Association Mémorial du 19 Août 1942

 

Aux médias qui assurent la "couverture" de cette opération 

LES PARUTIONS PRESSE

Magazine OCEANS

A LIRE SUR LE WEB DES INFOS DIEPPOISES
INFOS DIEPPOISES DU 2 AOUT
INFOS DIEPPOISES DU 23 JUILLET

MAGAZINE SECONDE GUERRE MONDIALE N° 3
PARIS NORMANDIE DU 30/06 & 2/07/2002
INFOS DIEPPOISES DU 23/07/2002
INFOS DIEPPOISES DU 2/08/2002
REPORTAGE FRANCE 3 NORMANDIE (journal du 2/08/2002 de 19 H 00)
REPORTAGES SUR FRANCE BLEU HTE NORMANDIE
A LA UNE DE PARIS NORMANDIE DU 3/08/2002
COMMUNIQUE AGENCE FRANCE PRESSE DU 3/08/2002
LIBERTE-DIMANCHE DU 4/08/2002

Logo Infos. Dieppoises
top